L’AFLD investit dans la recherche

La lutte antidopage est une course de fonds (au sens de moyens) mais aussi une affaire de collaboration.
Au coeur de ces deux dynamiques, l’investissement dans la recherche scientifique constitue l’une des priorités stratégiques de l’Agence.

« La recherche, une priorité »

« La recherche doit demeurer une priorité ». C’est ce qu’a réaffirmé fortement le Collège de l’Agence. Au-delà du maintien de la réputation de son laboratoire à l’échelle mondiale, l’AFLD souhaite ainsi continuer à s’adapter aux nouveaux enjeux de la lutte antidopage, tels que l’utilisation de nouvelles molécules encore aux stades de développement industriel, la détection indirecte du dopage, etc.

Cette adaptation aux nouvelles techniques et nouvelles substances a commencé à porter ses fruits ces dernières années.

Concernant les domaines de recherche privilégiés pour les années à venir, l’Agence a défini trois axes majeurs :

  • la connaissance des effets ergogéniques (améliorant la performance) de nouvelles substances ;
  • l’amélioration de l’efficience des méthodes de dépistage existantes ;
  • l’élaboration de nouvelles méthodes de détection d’utilisation de substances interdites.

Hausse des budgets alloués

En 2017, environ 950 000 euros ont été investis dans l’équipement du laboratoire.

Intensification des échanges entre acteurs

Pour renforcer son action dans le domaine de la recherche, l’AFLD s’applique également à renforcer les liens entre ses différentes équipes de recherche, par exemple en associant plus étroitement le département des analyses et le Comité d’orientation scientifique de l’Agence.

Dans le même esprit, l’AFLD axe ses efforts sur une bonne articulation avec l’Agence mondiale antidopage (AMA) et le développement de la coopération avec des partenaires extérieurs, notamment le monde universitaire et industriel.